Direction du Bloc Québécois
Louis Plamondon salue l’arrivée de Gilles Duceppe à la tête du Bloc Québécois

Gilles Duceppe a accepté de redevenir chef du Bloc Québécois à compter du 10 juin : « Je ne viens pas remplacer Mario Beaulieu, je viens me joindre à Mario pour additionner les forces indépendantistes. Répondant à la demande de Mario Beaulieu, Saluant le travail exceptionnel de Daniel Paillé, qui a consolidé le parti, M. Beaulieu a souligné le travail de la dernière année, avec un membership en hausse, de nombreuses activités de mobilisation, l’arrivée de jeunes et de Québécois issus de l’immigration et les investitures qui se succèdent rapidement.

« Le Bloc Québécois est en bonne santé et nous devons maintenant franchir une nouvelle étape. Après neuf mois d’effort, malgré le travail acharné et le dévouement d’une petite équipe dynamique et créative, j’en suis arrivé à la conclusion que nous avions besoin de donner un nouveau souffle à la campagne du Bloc. C’est que nous allons obtenir avec Gilles Duceppe, un leadership d’expérience, une personne dont la notoriété n’est plus à faire auprès de la population québécoise. J’ai donc demandé à Gilles Duceppe de reprendre le devant de la scène et de redevenir le chef du Bloc Québécois », a rajouté M. Beaulieu.

Ému par sa demande, Gilles Duceppe a salué Mario Beaulieu : « Ça prend beaucoup de courage et beaucoup d’abnégation pour prendre une décision semblable. Ce qui m’a décidé, c’est avant tout cette volonté de rassembler. Nous additionnons, nous rassemblons, nous avançons ensemble. »

Le nouveau chef du Bloc a affirmé que, depuis 2011, la voix du Québec s’était beaucoup affaiblie sur la scène fédérale : « Je le dis aux Québécois : on a essayé le Parti libéral avec Trudeau, on a donné une chance aux conservateurs de Stephen Harper et on a donné carte blanche au NPD depuis 2011. À chaque fois, nous avons été déçus, à chaque fois, les intérêts du Québec ont pris le bord. Il est temps que le Québec retrouve une voix forte, celle du Bloc Québécois. La voix d’un parti pour qui c’est le Québec d’abord, le Québec tout le temps! »

Selon M. Duceppe, un nouveau cycle débute avec l’élection de Pierre-Karl Péladeau à la tête du Parti Québécois et selon lui, l’heure est au rassemblement de toutes les forces indépendantistes : « J’invite les bloquistes qui nous auraient quittés à revenir au bercail. J’invite les gens du Parti Québécois à nous rejoindre, mais aussi ceux d’Option nationale et de Québec solidaire qui partagent notre volonté de bâtir un pays québécois. Venez et, comme disait M. Parizeau, que le dernier arrivé laisse la porte ouverte. »

Mario Beaulieu a poursuivi en indiquant que le Bureau exécutif national du Bloc Québécois avait approuvé une résolution pour faire en sorte que les postes de président du parti et de chef soient scindés. Ainsi, M. Duceppe devient le chef et donc le porte-parole officiel du Bloc Québécois. À ce titre, il dirigera la campagne électorale, participera aux débats des chefs et dirigera l’aile parlementaire à Ottawa. M. Beaulieu demeurera président du Bloc, et sera responsable de la mobilisation et de la campagne permanente pour l’indépendance.

Source : Bureau du député Louis Plamondon

Bookmark and Share

 

 

Productions
Kapricom

Copyright © 2007-2015 Louis Plamondon
Député de Bas-Richelieu - Nicolet - Bécancour
Tous droits réservés

Louis
Plamondon.com